Le bureau du collectif souhaite tenir au courant l’ensemble des membres de l’évolution du collectif

Après réflexion il nous est apparu qu’il n’y a pas d’urgence à se transformer en association pour permettre une plus facile ouverture en particulier aux associations et organismes susceptibles d’apporter leur soutien et leur participation à nos actions

Des contacts vont être pris avec BOUTCHABOUTCH, la MJC de Chamonix, la mairie de Chamonix, pour leur demander s’ils souhaitent participer au bureau pour mieux coordonner les actions

A plus long terme il est possible que le collectif souhaite étendre ses contacts en direction en particulier de Cluses. Mais par contre le bureau va essayer d’avoir des relais dans toutes les communes du secteur

D’après nos informations il y a plus de mineurs dans les migrants parvenus en Haute Savoie

Le collectif a répertorié dans chaque thème les propositions des aidants et va utiliser ce tableau pour par exemple organiser une réunion concernant les demandes d’actions auprès d’un centre d’hébergement de jeunes sur Sallanches

Le collectif va se renseigner concernant la responsabilité des aidants sur le plan des assurances en particulier pour informer les aidants éventuels

Le collectif regrette qu’il n’y ait pas eu de suite après la réunion à laquelle nous avions invité la FOL qui a en charge l’hébergement de nombreux migrants

Pour ce qui est des migrants de Calais il y a eu moins de gens à accueillir que ce qui était prévu dans les départements. Plusieurs raisons: fuite de certains, nombreux sont venus sur Paris (Stalingrad). A Annecy prise en charge par l’association GAIA, pour Annemasse: association ARIES.

64 CAO pour les mineurs (Centres d’Accueil et d’Orientation) sont créés en France. Leur rôle est de faire un hébergement pour quelques mois avec en particulier un soutien administratif

Le gouvernement anglais va envoyer un émissaire dans chaque CAO pour discuter les dossiers de chaque mineur en particulier dans le cadre d’un regroupement familial.

Ceux qui ne seront pas pris en charge par l’Angleterre relèveront de la prise en charge du département.

Il n’y aura pas de création de nouveau CADA (Centre d’Accueil pour Demandeurs d’Asile) en Haute Savoie car le 74 est considéré comme suffisamment pourvu

Nous allons continuer à mettre sur le blog des éléments pour alimenter la réflexion (articles…) que vous pouvez aussi proposer. Et une autre réunion de l’ensemble des membres du collectif sera probablement prévue (en l’absence de fait nouveau) en début d’année